Blog santé harmonieuse
Murielle Morel

Témoignage de Nacima

J’ai toujours été convaincu de l’excellence des chinois dans le domaine de la médecine, c’est pour ça que j’ai accepté promptement de devenir élève de l’Ecole SHEN.
A vrai dire, j’ai été bluffée par cette connaissance.
J’ai toujours su, comme beaucoup, que l’âme et le corps étaient étroitement liés, l’un influant l’autre et vice et versa.
Le corps est le miroir pas seulement de notre histoire personnelle, mais aussi celle de nos aïeux.
Ainsi, des souffrances se cristallisent  en nous, à notre insu, par « héritages » psychiques et psychologiques qui se traduisent dans nos émotions et nos comportements à travers des maux conscients ou inconscients…

Pour ce qui est de la conscience, un travail sur soi permet d’en solutionner une grande partie, mais pour ce qui est de l’inconscient, le travail ne peut se faire qu’avec des techniques bien précises afin de l’atteindre.
Un travail essentiel, puisqu’il paraît que le cerveau fonctionne à 90% avec notre inconscient, incroyable, non ??? Et ça, c’est du travail !

En libérant le corps de ses maux par différentes techniques, dont les massages pour ma part, j’ai pu atteindre différentes parties de moi, afin de remettre un peu d’ordre dans tout ça…
Une année où j’ai atteint un niveau de conscience supérieure, je suis montée d’un cran.
Le bénéfice : une libération, une plus grande paix intérieure, et plus de bonheur…
Je me sens aussi plus « dans ma vie » dont je deviens de plus en plus l’actrice principale… et plus la spectatrice impuissante, dont le rôle est dicté par les limites dues à nos héritages (dont nous sommes les prolongements).
Je sais aussi que le travail n’est pas terminé, et je souhaite continuer dans cette voie afin de toujours progresser dans ce domaine.
Je conseille à tous les lecteurs de s’essayer, et même si vous êtes sceptique dans un premier temps, jetez vous à l’eau, ainsi, vous ouvrez quand même le champ des possibles, et vous n’en retirerez que du bien être à plusieurs niveaux.

Bien à Vous
Nacima I.