Blog santé harmonieuse
Murielle Morel

Théorie du Yin et du Yang

Dans le plus ancien ouvrage de médecine chinoise traditionnelle , il est écrit : « L’extérieur est Yang, l’intérieur est Yin ; le dos est Yang, le devant est Yin, le côté droit est Yang, le côté gauche est Yin ; les entrailles sont Yang, les organes sont Yin ».

Ouh la la ! De quoi s’agit-il ? Tout cela doit vous paraître un peu compliqué . Pas de panique ! Je vais essayer de vous expliquer.

Prenons un exemple.
La fonction d’une pile ou d’une batterie est de vous fournir de l’énergie. Cette énergie a une double polarité, positive et négative. Il en va de même en médecine chinoise. L’énergie Qi, énergie qui correspond à une force invisible qui traverse, anime et relie tout ce qui nous entoure, a deux polarités : Yin et Yang. Ces deux forces opposées sont interconnectées et interdépendantes.

Pour simplifier, tout ce qui est féminin,doux, subtil comme la lune, la terre, l’inertie, l’intuition, l’eau, le froid, etc, est Yin. Et tout ce qui masculin, le soleil, le matériel, le mouvement, la chaleur, le feu, etc est Yang.
Il y a une interaction du Yin et du Yang dans notre corps mais aussi dans la nature.
Pour illustrer mon propos, prenons un autre exemple. Un été chaud aura une nature Yang mais les nuits estivales étant plus fraîches le Yin sera également actif.
Mais l’équilibre Yin-Yang est plus important encore dans notre corps. Bien qu’opposées, ces polarités se doivent être équilibrées afin que la maladie ne s’installe pas.
L’identification de ces déséquilibres est un aspect important du bilan énergétique. Le corps peut alors connaître des syndromes de plénitude (excès) de Yin ou de Yang ou des syndromes de vide (déficience) de Yin ou de Yang.

C’est pourquoi pour limiter ces déséquilibres, il est important de vivre en communion avec la nature. En effet, l’équilibre Yin-Yang dans le corps réagit constamment aux influences externes. Par conséquent , au printemps et en été, nous serons plus actifs tout en nous préservant des excès. A l’inverse , en hiver, nous conserverons notre énergie et éviteront les débordements. D’ailleurs, en général en été on se lève plus tôt, on a envie de faire pleins de choses tandis qu’en hiver, on aurait plutôt tendance à  vouloir vivre comme des marmottes.
En automne, c’est le moment du bilan, on se préservera des excès. On profitera des intersaisons pour canaliser son énergie qui va se transformer pour être en mouvement dans la saison suivante.

En respectant les exigences des changements de saisons, il est possible d’avoir un équilibre Yin-Yang et de se maintenir en bonne santé.