Blog santé harmonieuse
Murielle Morel

Théorie des cinq éléments

Cet article sera d’un ton un peu plus sérieux qu’à l’accoutumé. Désolée mais là je dois me concentrer pleinement pour essayer de rédiger un article qui soit accessible à tous. Je commence.

Dans l’Antiquité, les Chinois avait une vision du monde différente de celle que nous pouvons avoir aujourd’hui. Le monde dérive de cinq éléments ou mouvements qui expliquent les interactions entre toutes choses : le Feu, la Terre, le Métal, l’Eau et le Bois. Ils forment un tout qui se suffit à lui-même, qui se renouvelle et ont trait aux manifestations du Yin -Yang.

Les cinq éléments sont liés aux changements de saisons et les reflètent. Ils mettent en évidence les interactions existantes entre les phénomènes observables. Pour vous aider, vous trouverez un tableau ci dessous avec quelques correspondances.

cinqelement

Le mouvement des cinq éléments se comprend comme suit :
L’eau emmagasinée en hiver (Eau) favorisera la croissance des végétaux au printemps (Bois) qui sera ensuite brûlés par l’été caniculaire (Feu), pour créer des cendres (Terre) d’où les minéraux métalliques seront extraits (Automne, Métal).

Chaque élément engendre le suivant dans son mouvement de flux constant. Mais également exerce un contrôle sur tous les autres éléments du cycle. En Médecine Chinoise, il est admis que l’Homme et la nature sont en parfaite harmonie. Les éléments associés à leurs phénomènes naturels respectifs peuvent être appliqués à la physiologie humaine. De plus, lorsque le cycle est perturbé, troubles et maladies apparaissent. Aie ! Aie ! Je m’explique de nouveau.

L’Eau peut éteindre le Feu ; quant au Feu, il fait fondre le Métal, qui lui même tranche le Bois. Et le Bois sous forme de racine peut faire bouger la Terre. Et la Terre rend l’Eau boueuse.
A l’inverse, le Bois absorbe l’Eau ; l’Eau rouille le Métal, tandis que le Métal sépare la Terre qui étouffe le Feu et le Feu brûle le Bois.

Par exemple en terme d’organes, les Reins faibles ne réussissent pas à contrôler le Coeur, qui lui endommage les Poumons, de sorte qu’une affection respiratoire apparaisse. Ou encore une tristesse excessive peut déboucher sur une faiblesse des Poumons.

Bien que cette vision puisse nous paraître surprenante au départ, compte tenu de notre environnement occidental, à l’usage elle devient limpide et évidente ! J’espère que mon article l’a été pour vous !