Bien vivre l’hiver

Les enfants aiment beaucoup cette saison à cause de la neige et les plus grands aussi mais ils la préfèrent à la montagne. Pourquoi ? Le blanc manteau de l’hiver en montagne est synonyme de vacances, jeux, air pur, émerveillement. En ville, il en est tout autre. La neige est égale à pagaille et paralysie de la ville et l’hiver en général baisse de régime, humeur maussade.

Alors, comment bien vivre l’hiver ?

En imitant la Nature ! A cette période de l’année, elle dort, pour ensuite renaître au printemps. Bien évidemment, nous n’hibernons pas, mais il faut l’avouer ce n’est pas l’envie qui nous manque quelquefois ! La baisse de la luminosité associée à la baisse des températures épuise notre capital énergétique. C’est pourquoi il est sage de ralentir notre rythme et d’économiser notre énergie.

Comment faire ?

Tout d’abord, ayons un sommeil de qualité « en quantité ». Les heures du lever et coucher du soleil ainsi que la durée de l’ensoleillement devraient nous pousser à ne pas nous coucher trop ni tard ni nous lever trop tôt. Le manque de sommeil augmente la fatigue, notre système immunitaire devient moins efficace et les « maladies d’hiver » s’installent.

Puis, mangeons et buvons chaud en privilégiant des viandes rôties, les bouillons, les ragoûts et des aliments qui réchauffent comme la cannelle, le gingembre, le poivre. Notre énergie va vers l’intérieur et doit donc être soutenue par les haricots secs, les céréales, les graines comme le sésame, le tournesol, par exemple. Laissons la glace, le melon pour cet été ! La saveur salée participe à faire pénétrer notre énergie en profondeur. En conséquence, notre alimentation sera agrémentée d’aliments ayant cette saveur. Attention ! Il ne s’agit pas de passer de la pincée de sel à la cuillère à café de sel ! Mais plutôt de consommer des algues, des fruits de mer, etc. de plus, il n’est pas nécessaire de manger trop riche pensant que ces aliments vont nous réchauffer ! Une telle alimentation va fatiguer notre organisme qui est déjà affaibli à cause du manque de luminosité et des températures froides. Le risque d’être contaminé par des pathogènes externes augmente.

Veillons également à nous habiller chaudement. C’est le moment de porter bonnet, écharpes, gants, bottes et manteaux ! Évitons les crop tops ! Et une fois à la maison, faisons couler un bon bain chaud ou un bain de pieds. Buvons une boisson chaude en nous enfonçant dans notre canapé et en prenant le temps de la savourer.

Nous pouvons également pour nous aider à être pleinement ancrer dans la saison hivernale, soutenir notre organisme avec la nutripuncture. Cette technique dynamisera les méridiens des reins et de la vessie qui sont les vecteurs d’information de l’hiver.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.